On employait le bragozzo pour la pêche côtière et il était généralement mené par un équipage de trois hommes. Entre la fin du XVIIIème et le début du XXème siècle, c’était l’embarcation la plus courante dans les environs de Chioggia. De fait, elle remplaça une autre embarcation très utilisée, la tartana, elle aussi de Chioggia, mais le succès du bragozzo déclina rapidement avec l’arrivée de la propulsion à moteur et, depuis la moitié du XXème siècle, il n’en reste plus en circulation que de rares exemplaires.

A partir du XIXème siècle, grâce au bragozzo l’acquisition d’un bateau de pêche de grandes dimensions fut facilitée, ce qui fut tout bénéfice pour les pêcheurs du haut Adriatique.

Vers la fin du XIXème siècle, les dimensions du bragozzo étaient de 12,5 mètres de long, 3,15 m. de large et 1,05 m. de haut, il avait une écoutille centrale en poupe et un portillon vers la proue. Le gouvernail faisait presque 4 mètres de long.

Les voiles du bragozzo: un moyen de se faire reconnaître

La voile a toujours été le symbole, l’emblème caractéristique et le plus voyant du bragozzo, lui permettant d’être reconnu en fonction de la couleur et surtout des représentations qu’on y peignait. Mais la coque des bragozzi était elle aussi agrémentée de différentes décorations.

On peignait sur la proue, à l’huile, des figures ailées en train de claironner, nommées ànzoli (Anges), ou bien des sujets sacrés avec, sur les flancs, des pesséte qui se nommaient aussi boli lorsqu’elles étaient encadrées. Le but de ces peintures était bien entendu de s’assurer la protection des Saints ou de la Madone. D’autres sujets fréquemment peints étaient les colombes blanches avec la branche d’olivier, des disques solaires, de petits yeux (ceux-ci clairement dans le but de conjurer les esprits malfaisants).

Souvent les pêcheurs personnalisaient leurs embarcations avec des dessins géométriques très simples sur les flancs et le bastingage, ou en peignant à la proue des écussons ou des bannières de leur lieu de provenance.

Venise maritime à bord d’un bragozzo

Nous avons choisi le bragozzo pour transporter les petits groupes de six personnes qui auront choisi de découvrir le circuit maritime de Geografismi. En montant à bord de ce bateau traditionnel vénitien et en vous laissant mener par son commandant, Cristina Dalla Toffola, vous pourrez voir Venise d’un point de vue privilégié et entrer en contact avec l’histoire et la tradition de ce moyen de transport vraiment historique.

Iscriviti alla newsletter di Geografismi

Iscriviti alla newsletter di Geografismi

Non perderti le novità sui nostri percorsi!

Grazie per esserti iscritto alla newsletter!

Avec Geografismi vous voyagez à Venise avant, pendant et après votre visite!

Avec Geografismi vous voyagez à Venise avant, pendant et après votre visite!

Entronsen contact

Grazie per esserti iscritto alla newsletter!

Pin It on Pinterest