L’acqua alta est une des caractéristiques de la ville.  Ce n’est en fait qu’un pic de marée haute, qui ne se produit qu’en automne et en hiver, en particulier en Novembre et en Décembre.

La situation, toutefois, n’a cessé d’empirer depuis le début du XXème siècle. Pour quelles raisons ?

Que se passe-t-il lorsqu’il y a l’acqua alta à Venise ?

Comme dans toutes les mers, la marée monte et descend par périodes de 6 heures. Le pic qui cause l’acqua alta a donc lieu au milieu de la marée montante.

1. Comment mesure-t-on l’acqua alta

On la mesure à partir du degré zéro marégraphique de la Punta della Salute. Lorsque la marée maximum prévue dépasse les 110 cm, une sirène avertit les habitants. Mais puisque 97% de Venise se trouve à environ 100 cm au-dessus du niveau de la mer, le niveau de l’eau ne pose problème que dans les parties les plus basses de la ville.

2. Le cas de la place Saint Marc

Malheureusement, la zone la plus basse de Venise est la place Saint Marc, ce qui fait qu’une marée exceptionnelle de 140 cm submerge sous 60 cm d’eau le cœur historique de Venise.

3. Comment protéger Venise ?

Voilà pourquoi ont a bâti les barrières mobile du MOSE, dont le foncionnement est visible au « Punto Mose », dans la partie Nord de l’Arsenal de Venise : afin de protéger le patrimoine artistique et culturel des villes de lagune, mais aussi, et surtout, leurs habitants.

Pour quelles raisons le problème de l’acqua alta ne cesse de s’aggraver?

On peut en citer six :

  • Dans les dernières décennies, les marées sont devenues plus fréquentes et plus intenses : le risque de voir se reproduire un désastre tel que celui de Novembre 1966, avec une marée de 194 cm, s’en trouve accru.
  • Outre les incommodités pour les habitants et les dégâts aux domiciles et aux espaces commerciaux et publics, les marées causent une lente dégradation des fondations et de l’écosystème.
  • Venise risque d’être inondée pour deux raisons: d’un côté le phénomène de l’affaissement naturel et de l’autre l’auguementation du niveau des eaux de la Méditerranée, dû aux variations climatiques bien connues.
  • L’érosion est la conséquence du détournement des cours des fleuves de la lagune et, depuis l’après-guerre, de l’extraction du sable et du gravier de leurs lits. Ainsi la quantité de sable charrié par les fleuves vers la mer a diminué de manière significative.
  • L’abandon des campagnes pendant les soixante dernières années : un terrain non cultivé subit beaucoup moins d’érosion, ce qui réduit la quantité de  sédiments qui arrivent à la mer : elle peut ainsi progresser.
  • L’effet de serre qui provoque la fonte des glaciers et donc la hausse du niveau des mers.

Bref, que le danger soit imminent ou pas, Venise et les autres villes de la lagune ont besoin d’être protégées.

Iscriviti alla newsletter di Geografismi

Iscriviti alla newsletter di Geografismi

Non perderti le novità sui nostri percorsi!

Grazie per esserti iscritto alla newsletter!

Avec Geografismi vous voyagez à Venise avant, pendant et après votre visite!

Avec Geografismi vous voyagez à Venise avant, pendant et après votre visite!

Entronsen contact

Grazie per esserti iscritto alla newsletter!

Pin It on Pinterest